Logiciel libre

Présentation du logiciel libre

Un logiciel libre est un logiciel qui respecte les libertés numériques des utilisateurs, qui ne les place pas sous la domination d'un éditeur de logiciels, qui se trouve généralement être une multinationale des états-unis qui pratique l'optimisation fiscale en Europe.

On résume généralement le logiciel libre à ses quatre libertés :

  • la liberté d'utiliser le logiciel, pour quelque usage que ce soit (liberté 0);
  • la liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à vos propres besoins (liberté 1). L'accès au code source est une condition pour tout ceci;
  • la liberté de redistribuer des copies de façon à pouvoir aider votre voisin (liberté 2);
  • la liberté d'améliorer le programme, et de diffuser vos améliorations au public, de façon à ce que l'ensemble de la communauté en tire avantage (liberté 3). L'accès au code source est une condition pour tout ceci.

Code source

Une métaphore classique est de comparer le code source d'un logiciel à une recette de cuisine, c'est-à-dire à l'ensemble des instructions qui définissent le fonctionnement du programme (un logiciel est généralement composé de plusieurs programmes). L'association April file encore un peu plus loin cette métaphore : Imaginez que vous vous trouviez dans un restaurant et que vous mangiez un excellent repas. Peut-être aurez-vous l'envie de le cuisiner le lendemain chez vous pour vos amis ? C'est impossible, car vous n'avez pas la recette du plat. Vous pouvez toujours le manger dans le restaurant, mais même si vous connaissez le goût, vous ne savez pas comment le reproduire. En informatique, c'est la même chose avec un logiciel. La plupart des logiciels sont distribués sans leur recette, et il est interdit d'essayer de comprendre leur fonctionnement (on parle dans ce cas d'un logiciel propriétaire). Il est interdit de les partager avec vos amis, et il est interdit d'essayer de les modifier pour les adapter à vos besoins.

Open source

Une définition précise de ce que signifie Open source a été rédigée par l’OSI (Open Source Initiative). Elle est aujourd’hui reconnue de manière universelle. Cette définition comporte dix points. Les principaux sont les 3 premiers qui composent cette définition :

  • libre redistribution : la licence ne doit pas interdire à qui que ce soit de vendre ou donner le programme ;
  • code source : la licence doit permettre la distribution du logiciel sous forme de code source. Si celui-ci n’accompagne pas le programme, il doit être disponible de manière facile et gratuite ;
  • travaux dérivés : la licence doit permettre des modifications et des travaux dérivés. Ces travaux doivent pouvoir être distribués sous les mêmes termes de licence que le logiciel original. La licence doit au minimum permettre de redistribuer les travaux dérivés sous la même licence. Elle ne doit pas nécessairement l’obliger.

Le système Windows 7 n’est plus pris en charge par Microsoft depuis le 14 janvier 2020. L'association LIBRaiSOL invite à ne pas jeter les ordinateurs qui ne supporteraient pas une version plus récente de Windows et de rejoindre l'association pour basculer sur un système d'exploitation libre, sécurisé et facile à prendre en main. Un système d'exploitation GNU/Linux, ne provoque pas l'obsolescence des ordinateurs et permet un "recyclage" (réutilisation) qui réduit l’empreinte écologique du matériel informatique. Il est facile à prendre en main, sécurisé et performant et permet de se libérer de l'emprise de multinationales (GAFAM, BATX, ...) et de leur captation d'informations utilisées a des fins commerciales.